Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le Triomphe de la mort (1562), huile sur panneau de Pieter Brueghel l'Ancien, musée du Prado, à Madrid (Espagne).
Le Triomphe de la mort (1562), huile sur panneau de Pieter Brueghel l'Ancien, musée du Prado, à Madrid (Espagne).
"Je voudrais seulement lui* dire ceci avec la gravité qui convient : je crois avoir une juste idée de la grandeur du christianisme, mais nous sommes quelques-uns dans ce monde persécuté à avoir le sentiment que si le Christ est mort pour certains, il n'est pas mort pour nous. Et dans le même temps, nous nous refusons à désespérer de l'homme. Sans avoir l'ambition déraisonnable de le sauver, nous tenons au moins à le servir." Albert Camus, Actuelles I ; Écrits politiques (Chroniques 1944-1948), Gallimard, 1950, édition renouvelée en 1972 (collection Folio).
* Il s'agit ici de François Mauriac.

"Mais parce que Dieu ne parle pas journellement du ciel, et qu’il n’y a que les seules Écritures où il a voulu que sa vérité fût publiée pour être connue jusqu’à la fin, elles ne peuvent avoir pleine certitude envers les fidèles à autre titre, sinon quand ils tiennent pour arrêté et conclu qu’elles sont venues du ciel, comme s’ils entendaient là Dieu parler de sa propre bouche." Jean Calvin, Institution de la religion chrétienne, Livre I, chapitre VII, 1°, édition de 1560.

***

8 janvier 2015

Editorial de Robert Philipoussi, pasteur à l'EPU PRQL

Le souffle de la Résurrection / #JeSuisRessuscité

Après avoir accompagné leur maître pendant tout ce chemin, des disciples l'ont finalement retrouvé sur un poteau, exécuté par les Romains, au milieu d'un champ de crucifiés destiné à tous ceux qui troublaient la paix romaine d'alors.
Cette exécution a été le résultat d'un concours de lâchetés diverses, le simple produit d'une alliance entre des fondamentalistes d'une loi, des calculateurs de politiques à court terme, des personnes désireuses de garder leurs privilèges, des gens du peuple totalement sous pression et déboussolés, privés de perspectives.
L'échec consommé, il était là, parfaitement accompli. Un cadavre. Parmi d'autres. Celui qui avait les belles paroles et les beaux gestes, ne parlerait plus jamais.
Alors, pourquoi l'évangile transmis par celui-ci s'est-il répandu sur toute la terre habitée et d'une façon si fulgurante ?
Parce qu'après la peur, les disciples ont fait communion, puis ils ont fait masse et la parole de leur Christ a été ressuscitée dans leur entourage, puis par scissiparité a atteint de plus en de personnes, heureuses de retrouver un espoir alors que celui-ci était inscrit dans la fatalité comme totalement évanoui.
Certains parlent alors d'une disjonction cognitive, puisqu'ils ont agi d'une façon totalement contradictoire à ce qui était programmé.
Aujourd'hui, 8 janvier, je suis bouleversé par les rassemblements spontanés et nombreux, juste après les assassinats du 7 janvier.
J'ai compris alors ce qui s'était passé, dans le courant de cette Pâque.
Je ne sais pas si cette réaction durera, sera ou ne sera pas récupérée par les instrumentalistes de la fatalité.
Mais oui, hier soir, c'était l'énergie de la résurrection en train d'opérer sous nos yeux pleins de larmes.

Premier dessin satirique connu se moquant de la foi chrétienne (150 après J.-C.) !

Premier dessin satirique connu se moquant de la foi chrétienne (150 après J.-C.) !

Tag(s) : #chroniques

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :